Dossier Agrotourisme

Istrie - Le pays originaire de la truffe blanche

L’une des régions de vacances et de loisirs du bassin méditerranéen, l’Istrie est reconnue par ses stations balnéaires comme celles d’Umag, Poreč, Vrsar, Rovinj ou Rabac au bord de la Mer Adriatique. Mais, la découverte de son arrière pays il y a quelques années, avec ses bourgades médiévales situées en général au sommet des collines verdoyantes, avec ses champs et prés fleuris, avec ses plantations d’oliviers et ses côteaux de vignes cultivées, a rapproché cette péninsule au nord-ouest de la Croatie aux goûts raffinés des voyageurs et touristes du monde entier.

Les étendues boisées de chênes verts qui entourent la petite ville pittoresque de la ville de Motovun d’un côté, et de l’autre cachent le cours du lit de la rivière Mirna se faufilant le long d’une vallée féconde, nous font rêver et s’imaginer de se retrouver pour un moment donné dans des endroits du Perigord en France ou bien d’Alba en Italie. C’est là que l’on tombe sur la truffe blanche dont le prix croît même jusqu’à 2000 € pour un kilo!

La saison des truffes – d’octobre à décembre – appartient aux “trufari”(idiome local) signifiant des quêteurs licenciés à cette sorte de champignon souterrain de grande valeur, à l’aide de leurs chiens entraînés a la recherche afin de la préssentir en la reniflant). Elle s’accorde délicieusement, rapée fraiche, aux sensations savoureuses du gourmet désireux de savourer de fins gnocchis (boulettes de farine) d’Istrie à la crème fraiche fouettée, le tout arrosé d’un verre de Malvasie, un vin blanc sec du terroir, de Merlot ou de Teran rouges, soit un Muscadet doucement sucre.

Le retour à la nature et à l’air “libre”, à un calme idyllique de la campagne, à une cuisine epicée de l’arrière-pays d’Istrie.

N’oubliez surtout pas de profiter de l’occasion de “s’initier” a la bicyclette afin d’ entreprendre la découverte de fascinants endroits istriens. A partir de traditionnelles maisons rurales en pierre et de castels-châtelets médiévaux, s’inscrit un mode de vie en coexistance avec les dons d’une nature vierge tout à fait à part.

Cet art de vivre des paysans d’Istrie en cohabitation avec une galerie d’animaux domestiques de la ferme, tels que poules et coqs, brebis et chèvres d’Istrie, cochons et surtout de bovins du pays surnommé les “boscardines”...

Nous avons fait un tour d’horizon de ces gites d’agro-tourisme istrien afin d’évoquer pour vous toutes les possibilités d’accueil. Nous vous suggérons notre selection présentée ci-dessous, soulignant pour chaqu’un d’eux leurs particularités mais toujours, dans un environnement très confortable et accueillant, à l’image de leurs propriétaires.